dimanche 22 octobre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Prix Marc Vivien Foé : Le Cameroun enfin près du sommet Spécial

Analyse des chances des Lions indomptables en course pour ce prix Rfi-France 24.


Le 10 avril dernier, le jury a dévoilé la liste des candidats au prix Marc Vivien Foé. Treize noms de joueurs issus de neuf clubs de Ligue 1, mais surtout d’autant de pays africains. Et pour la première fois, le Cameroun semble très proche de la première marche du sommet. Même si le pays des Lions indomptables n’en compte que deux concurrents : Benjamin Moukandjo du Fc Lorrient et Karl Toko Ekambi d’Angers. Si le joueur arrivé chez Les Lions indomptables en 2015 arrive pour la première fois, il n’a certainement pas fini de faire ses classes dans la cour des grands, y compris en clubs ou en championnat français. Toko Ekambi compte cinq buts sur les 26 tirs cadrés qu’il signe jusqu’ici. En revanche, son compatriote est un candidat très sérieux. Benjamin Moukandjo a concourru déjà l’année dernière, mais a très tôt quitté la course, au moment où l’on abordait le dernier virage. Le joueur de Lorrient fait partie des vingt meilleurs artificiers africains en Europe à ce jour (il en est le 15ème). Avec douze buts inscrits sur les vingt tirs cadrés en 23 matchs joués dont 22 comme titulaire, le néo-champion d’Afrique est sur une pente ascendante en club et voudrait certainement engager sa chute après avoir offert à son pays un des titres qu’il lui manque ; le prix Marc Vivien Foé qui échappe au Cameroun depuis qu’il est lancé en … Et le capitaine des Lions indomptables est le seul espoir du Vert-rouge-jaune cette année. D’ailleurs qui, lors des trois éditions passées, Nicolas Nkoulou symbolisait cet espoir, se raréfie de plus en plus sur les feuilles de matchs.


Mais en course, Benjamin Moukandjo n’évoluera pas que sur du velours. Et comme principaux challengers, il y aura entre autres Ryad Boudebouz, l’Algérien de Montpellier, Steve Mounié, son coéquipier béninois en club. Le premier totalise huit buts pour huit passes décisives et 21 tirs cadrés en trente matchs. Le second revendique treize buts sur les 36 tirs cadrés. Mais il y a aussi le Marocain Younès Belhanda de l’OGC Nice. Ce milieu de terrain est un atout important pour son club, et un renard des surfaces lorsque l’occasion se présente. Le Marocain a joué déjà 29 matchs de championnat dont 27 comme titulaire. Et comme faits d’armes, il a trouvé trois fois le chemin des buts sur les onze tirs qu’il a signés, et quatre passes décisives. D’autres candidats éloignés des premières lignes, ne sont pas moins sérieux dans la conquête pour le titre Marc Vivien Foé. C’est le cas de l’attaquant capverdien de Dijon, Julio Tavares qui a marqué déjà neuf buts sur 22 tirs cadrés et Giovanni Sio de Rennes qui, en 29 matchs joués, a inscrit huit buts.


Créé en 2009 pour récompenser le meilleur joueur africain de Ligue, le Prix Marc Vivien Foé parrainé par Rfi et France 24 attribue le prix depuis 2011. Et depuis, aucun Camerounais n’a jusqu’ici remporté le prix.

Source: Défis actuels

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages