dimanche 30 avril 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Développement : L’Afrique centrale s’accorde sur le 11e Fed Spécial

Les ordonnateurs nationaux de cette sous-région réfléchissent notamment sur l’harmonisation de l’utilisation des 230 milliards fixés pour ce 11e Fonds européen de développement (FED).

En arrivant à Yaoundé le 4 avril dernier, les ordonnateurs nationaux du Fonds européen de développement (FED) de la région Afrique centrale n’ignoraient pas le contenu de l’enveloppe réservée au 11e FED. Le 23 juin 2015 à Bruxelles, l’Union Européenne (UE), le président de la Commission de la Cemac de l’époque, le Congolais Pierre Moussa, et le secrétaire général de la Ceeac, Ahmad-Mi Allam, avaient déjà paraphé la convention de financement du Programme indicatif régional (PIR) du 11e FED fixé à 350 millions d’euros, soit 230 milliards de francs CFA.

La réunion des ordonnateurs du FED d’Afrique centrale, organisée par le Cameroun du 4 au7 avril 2017 pour mettre en cohérence cette enveloppe de 230 milliards avec les politiques nationales, selon les explications de Charles Assamba Ongodo, le directeur général de la coopération et de l’intégration régionale au ministère camerounais de l’Economie. Il ajoute même que la réunion de Yaoundé nourrissait l’ambition de mieux aligner, de mieux programmer et de rendre plus efficace l’utilisation des ressources du 11e FED, qui court de 2014 à 2020. Les conclusions de ces travaux ont été soumises aux ministres de la sous-région Afrique centrale responsables du FED.

En attendant de savoir ce que le huis clos des ministres a décidé, il reste évident que pour le 11e FED, le développement des infrastructures va cristalliser 44,28 % de l’enveloppe totale, soit 75,43 milliards de francs CFA. Mais d’une manière générale, le 11e FED se décline en trois axes d’intervention. Le premier domaine concerne l’intégration politique et la coopération en matière de paix et de sécurité. Il est prévu 28,2 milliards de francs CFA pour résoudre cette préoccupation. Le deuxième domaine d’intervention concerne l’intégration économique et commerciale. C’est cet axe d’intervention de 138,4 milliards de francs CFA qui inclue le financement des infrastructures économiques prévues dans le cadre de ce 11e FED. Et pour terminer, Bruxelles, la Cemac et la Ceeac prévoient de financer à hauteur de 57,7 milliards de francs CFA la gestion durable des ressources naturelles et de la biodiversité.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages