samedi 23 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Opération Epervier : Mandat d’arrêt contre Essimi Menye Spécial

Il est reproché à l’ancien ministre la complicité du détournement de près de deux milliards de francs.


L’Epervier gendarme de Paul Biya plane désormais sur la tête d’Essimi Menye. Un mandat d’arrêt vient d’être lancé contre l’ancien ministre des Finances du Cameroun. Signé de Blaise Wo’ominko, juge d’instruction au Tribunal criminel spécial (Tcs), le mandat d’arrêt en question, signé le 27 mars dernier, indique qu’il est reproché à l’ancien argentier national la complicité du détournement de près de deux milliard de francs. Exactement un milliard 756 millions 570 mille 360FCfa. Essimi Menye s’est donc, aux yeux du juge d’instruction, mis à dos les articles 74, 97 et 187 alinéa 1er (a) du Code pénal. Ainsi, et juge d’instruction, instruit les auxiliaires de justice à œuvrer à l’interpellation de l’ancien ministre et de le conduire à la prison centrale de Yaoundé.


Agissant au nom et pour le compte du président de la République, le juge qui constate que le justiciable en question est «en fuite», ordonne à tout officier ou agent de police judiciaire d’arrêter et présenter l’homme à la prison centrale de Yaoundé. Par ailleurs il instruit le régisseur de ladite prison de le recevoir et le retenir, le cas échéant. Dans le même temps, le juge requiert la mise en mouvement de tous les auxiliaires de justice pour mettre à exécution ce mandat d’arrêt.


Au moment où le mandat d’arrêt est signé, Essimi Menye se trouve aux Etats-Unis. Sortie du gouvernement le 2 octobre 2015, celui qui était encore jusqu’à ce jour du dernier remaniement ministériel, ministre de l’Agriculture et du développement rural (Minader), a fait l’objet d’une vive polémique. Retranché à l’hôpital de la Caisse de Yaoundé, l’ancien ministre a sollicité une évacuation sanitaire qui tardait à venir. La rumeur le disant sous le coup d’une information judiciaire. Ce que l’homme niait, pour n’avoir été entendu qu’une seule fois, alors qu’il était encore aux affaires. Finalement, sur instruction de la présidence de la République, Essimi Menye quittera le pays à destination de la France, pour une évacuation sanitaire. Plus tard on apprendra que l’ingénieur statisticien se trouve aux Etats-Unis où il a retrouvé du travail au Fonds monétaire international (Fmi).

Dernière modification le mercredi, 29 mars 2017 13:13

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages