dimanche 24 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Croix rouge camerounaise : Une protégée de Chantal Biya hérite du testament d’Etéki Mboumoua Spécial

Cécile Akame Mfoumou a été élue ce jour à la tête de l’institution.


Dès ce jour, Cécile Léonie Mendomo, épouse Akame Mfoumou préside aux destinées de la Croix rouge camerounaise (Crc). L’épouse de l’ancien ministre de la Défense Edouard Akame Mfoumou a été élue par 31 voix contre 27 pour Abdousalam Mahaman. Aucune voix pour les deux autres candidats que sont Marie Madeleine Fouda et Ebenezer Peh Peh. Roger Feutse ayant jeté l’éponge en salle, en dénonçant des tacles de la part d’El Hadj Modibo, le président par intérim de la Croix rouge, et co-président de la commission électorale. «Mon crime est d’avoir dénoncé qu’on ait dépensé 2millions 500 mille francs pour une cérémonie qui se déroulait dans l’enceinte de la Croix rouge. Et depuis, le président par intérim m’a suspendu, j’ai saisi les tribunaux qui m’ont donné raison, mais il a fait appel. Vous ne m’avez pas vu chez vous pour la campagne électorale parce que j’étais occupé à ce procès», regrette le président du Comité départemental du Mfoundi. Pour autant, «je n’ai pas mené le combat absolument pour être président de la Croix rouge mais pour dénoncer ce qui se passe à la Croix rouge. Alors «chers présidents, j’invite ceux qui ont cru en moi à voter pour madame Akame qui est la seule qui m’a défendu dans ce problème ; et qui m’a souvent accompagné sur le terrain lorsque je travaillais à sécuriser les sites de pratique du sport, en apportant des rafraichissements et autres aux volontaires. Elle a l’âme du bénévolat», a-t-il lancé dans la salle. Arrachant des applaudissements.


Mama Fouda soulagé et satisfait


Le message est passé. La candidate qui se targue d’avoir été moulée à l’humanitaire pendant une vingtaine d’années auprès de Chantal Biya, au sein du Cercle des amis du Cameroun (Cerac) dont elle a été secrétaire générale, hérite du siège laissé depuis octobre 2016 par son mentor. William Aurélien Etékéi Mboumoua, le défunt président qui jadis coopta l’épouse d’Akame Mfoumou au sein du Comité directeur de la Crc, avant d’en faire une confidente à qui il confia diverses missions importantes. Huit mois après le décès du parrain, la filleule est au pouvoir. Dans une maison qui a bouillonné, le temps d’une campagne électorale. Au point que des soupçons de pots-de-vin et autres trafics d’influence soient dénoncées.


Mais les 58 présidents de comités départementaux ont tranché. Ce sera Cécile Akame, pour quatre ans. «Celle qui est élue aujourd’hui est la présidente de la Croix rouge camerounaise. Elle est la présidente de toutes les présidentes et tous les présidents départementaux», se satisfait Ahmadou Ahidjo, le président du Comité départemental de la Croix rouge du Djerem. Aussi, André Mama Fouda, le ministre de a Santé publique (Minsanté) et président de la commission électorale sur qui pensaient des accusations de favoritisme, estime que «nous avons à la présidence une personne dynamique, une personne qui connait la croix rouge, et je n’ai pas de conseil particulier à lui donner», apprécie et président de la commission électorale. Prescrivant à l’élue «de mobiliser toutes ses équipes de la base au sommet pour que la Croix rouge soit toujours prête à réagir aux côtés du ministère de la santé publique, aux côtés des autres administrations publiques chaque fois qui pourrons besoin du soutien de la Croix rouge». Le maçon sera jugé au pied du mur.

Dernière modification le lundi, 21 août 2017 21:40
0
Partages
0
Partages
×
LISEZ AUSSI