dimanche 24 septembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Présidentielle 2018 : Vers une nouvelle candidature de Fru Ndi Spécial

Le président du Social democratic front a presque annoncé sa candidature alors que le congrès de son parti n’a pas encore eu lieu.  

Parmi les leaders des partis politiques d’opposition qui veulent demeurer président national de leur parti politique ou tout simplement se présenter à la prochaine présidentielle avant l’investiture de leur famille politique, il y a John Fru Ndi du Social democratic front (SDF). Bien avant la tenue du Congrès électoral du parti leader de l’opposition (le congrès a été renvoyé à deux reprises depuis le début de cette année), le Chairman a déjà commencé à manœuvrer en coulisses. Il est même allé plus loin le 5 juillet dernier. Invité chez nos confrères de BBC, Fru Ndi a laissé comprendre que sa candidature est une évidence pour l’élection présidentielle 2018. Ce dernier pense d’ailleurs être le seul leader d’opposition capable de renverser le régime Biya et provoquer enfin l’alternance après un quart de siècle de pouvoir de ce dernier depuis le retour du multipartisme. « Dans une démocratie en plein essor où vous vous battez pour la libération d’un peuple, vous ne pouvez pas remettre le bâton au milieu de l’océan », comme il le faisait savoir sur les antennes de BBC, tout en précisant qu’il n’est pas trop vieux pour continuer de mener une lutte politique. « Certains combattants de la liberté ont combattu pendant plus de 26 ans », a ajouté ce dernier, président du SDF depuis plus de 25 ans.

 A travers cette sortie, le leader du principal parti d’opposition réaffirme son leadership au sein du SDF. Il tait par ailleurs les rumeurs qui annonçaient son viceprésident, Joshua Osih, comme futur président national du parti de la balance et de surcroit candidat favori à la prochaine présidentielle. Et pourtant, des experts des questions politiques voyaient en ce vice-président parfaitement bilingue et très populaire le seul homme politique à mesure de battre le président Paul Biya dans les urnes en 2018. Pour Fru Ndi, ce match entre Joshua Osih et Paul Biya n’aura pas lieu, sinon après 2018. C’est donc clair, il reste l’unique boss dans le SDF, le seul à devoir affronter le locataire du palais d’Etoudi.

 Reste à savoir ce que pense Osih de cette sortie du chairman. En outre, John fru Ndi n’a pas caché sa vision sur la sécession du Cameroun. Il pense que la fédération serait le meilleur moyen de régler les problèmes de justice sociale. « Nous finirons par avoir un Cameroun anglophone et un Cameroun francophone dans les cinquante prochaines années à venir c’est pourquoi au SDF nous avons toujours proposé d’aller vers un système fédéral qui permette aux deux entités d’avoir une marge d’autonomie », a expliqué le Chairman. Les Camerounais savent dès à présent à quoi s’en tenir si le parti de la balance briguait un mandat pour 2018.

0
Partages
0
Partages
×
LISEZ AUSSI